Assurance et garanties pour les produits de mobilité.

par

dans

Il est désormais possible de souscrire une garantie (étendue) et une assurance contre les dommages accidentels pour couvrir les produits de mobilité à domicile, qui comprennent les lits réglables, les chaises hautes inclinables et les monte-escaliers. Ainsi, en cas de dommage accidentel, y compris une panne mécanique ou électrique, une protection sera offerte.

Ces garanties et assurances peuvent être souscrites sur des produits neufs ou d’occasion. Toutefois, avant de souscrire une garantie, il convient de considérer qu’un produit neuf peut être couvert par la garantie du fabricant.

Les périodes de garantie couvrent généralement 12, 24, 36 ou 48 mois pour les produits neufs. Pour les produits d’occasion, la garantie peut généralement être prise trois mois après l’achat du produit et durera neuf mois. Cela permet généralement de s’assurer que les produits d’occasion sont fiables avant que l’assurance et les garanties ne commencent. Lors du renouvellement, une période de 12 mois peut être prise.

Il existe deux principaux types de garanties, à savoir

Garantie sur site (OS)

Cette garantie est la plus pratique lorsque les réparations du produit de mobilité sont effectuées à votre domicile. Il peut y avoir des cas exceptionnels où le produit ne peut être réparé à domicile et devra être emporté pour une réparation complète.

Garantie de retour à la base (RTB)

Cette garantie implique que le produit sera amené à un atelier pour être réparé. Pour les produits neufs, méfiez-vous de cette garantie car il peut vous être demandé de renvoyer le produit dans son emballage d’origine, ce qui n’est pas toujours possible.

Avant de prendre une assurance ou une garantie, assurez-vous de lire tous les petits caractères et de poser toutes les questions que vous pourriez avoir, notamment en ce qui concerne le type de garantie offert.

Il est également possible de souscrire une assurance pour couvrir les scooters de mobilité. Ce type d’assurance comporte deux aspects. D’une part, pour couvrir le scooter lui-même en cas de dommages, d’autre part pour couvrir les blessures ou les dommages causés à un tiers ou aux biens de ce dernier.